Et si les chrétiens priaient au Cameroun ?

Et si on prenait la prière au sérieux ?

Il pleut des barrages au Cameroun.Ni plus ni moins. Dans un foisonnement médiatique les noms finissent par être mémorisés : Lom Pangar, Menve’ele, et qui sait ce que les études sur Menchum Falls produiront ? Pour ma part, une émission de STV a attiré mon attention ce dimanche soir, en soirée, dans un entretien avec Thierry Ngongang, l’effervescent Dr Owona Nguini dit le fond de sa pensée sur les grands projets du Cameroun. D’une part, il se demande si toutes les conditions sont réunies pour que tout cela réussisse, mais surtout, il pense que même le succès de ces projets ne garantit pas notre développement, car ce dont nous avons besoin est de l’ordre de la morale, ou, avance -t-il du métaphysique…
Y a-t-il un chrétien dans la salle, pour se rappeler ce qu’il sait de la Parole de Dieu sur le seul Être capable de transcender de façon irrémédiable le Physique ? Celui-là qui a fait traverser la mer Rouge à plus de 600000 personnes au milieu d’un couloir d’eau, et ce alors que les troupes d’élite de l’armée Égyptienne les talonnaient ?
Dites, le métaphysique et le spirituel ne sont -ils pas enfants d’une même mère, blanc bonnet et bonnet blanc ? Voilà donc un politologue qui appelle de tous ses vœux à changer les réalités au-delà du visible.Dites, y a -t-il un intercesseur dans la salle ?  Je ne sais pas comment les autres ont compris une telle phrase selon les filtres divers de leur conceptions personnelles, mais en tant que chrétien et lisant de surcroît le livre d’Exode ces jours-ci, il n’y a pas de mystère. Les artisans du développement à la façon humaine sont à cours de ressources, et ils reconnaissent qu’il faut une intelligence supérieure pour nous tirer d’affaire. Hé, Jonas du Cameroun, si tu te réveillais un peu, ça fait trop longtemps que tu dors au fond de ce bateau !
Et si au lieu de chercher à obtenir les faveurs des grands de ce pays les hommes de Dieu  faisaient goûter à la classe politique camerounaise la faveur ultime d’une visitation de Dieu ? Je vois quelqu’un me dire quelque part que l’on prie déjà suffisamment, mais la question est de savoir ce que nous désirons. Avoir les derniers jouets de la société de consommation pour habiter dans un dur marbre ou faire pleurer le voisin avec sa cylindrée pour que nul n’ignore que Dieu m’a béni ? Comme disent les anglais, I beg to differ. Quand l’état a eu besoin de financement de gros sous, il a lancé un emprunt obligataire. Faut-il lancer dans nos églises une campagne de prière “obligataire” ? Sonner le rassemblement de part et d’autre, laisse tomber un mois ou deux les agapés au foléré et les nuits de prière pour les visas afin de se concentrer sur le problème d’intégrité qui balafre l’avenir de ce pays d’un gouffre d’incertitude béante ? En Esaie, Dieu se lamente avec le prophète de ce que les “hommes de Dieu” pansent à la légère la plaie du peuple” ils disent paix, paix, et pourtant il n’y a pas de paix. Cherche ton sac de jute et assieds toi à terre pour commencer à prier ; de toute manière , ce n’est pas la poussière qui manque dans nos villes pour qui veut s’y asseoir et invoquer le Dieu des cieux…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s