Je vous présente Ophélie N. du Gabon

Ophelie
Ophélie est à l’extrême gauche et son mari Felix tout à droite.

 

Ophélie est la seule femme coordinatrice de MDE parmi nos 16 pays. Elle a une formation universitaire en ressources humaines. Depuis quelques temps, avec l’application des principes du Catalytique, le Gabon connait une croissance accélérée, en dépit des mouvements de grève qui ont agité les campus locaux.

  Stats en septembre 2017 Stats en juin 2018
Nombre d’équipiers 2 6
Coaches 2 33
Campus diriges par les étudiants 3 6
Campus diriges par les équipiers 2 7
Disciples Engagés 15 25
Disciples multiplicateurs 18 35

L’histoire de cette jeune fille illustre ce qui se passe au Gabon actuellement : Lors de cette conférence, ou j’étais orateur, j’ai eu à déclamer un poème pendant qu’elle chantait, mais je ne savais pas quel était le témoignage derrière cette chanson :

Perle_Gabon

Tout le monde l’appelait Perle « J’ai accepté le Seigneur Jésus – Christ en 2012 par le canal de mon père mais ma vie n’était pas conforme à la parole de Dieu.  Bien que mes parents étaient chrétiens et que j’avais accepté Christ dans ma vie comme Sauveur et Seigneur, je menais ma vie à ma manière, car Dieu n’était pas encore assis sur le trône de ma vie. Jusqu’en cette année 2017, pendant la rencontre de campus pour christ du camp MUETSO. Lorsque les responsables ont passé l’annonce, je ne voulais pas y aller, car ça ne m’intéressait pas. Je n’avais pas envie de changer de vie. Mon père m’a inscrit et m’a juste informé que j’allais y aller. Quand la date est arrivée, j’y suis allée contre mon gré, le cœur n’y était pas. Mais sur place j’ai fait la connaissance des sœurs et des frères très chaleureux et spirituels. Toutefois, il y a eu une sœur en particulier qui m’a marquée, car elle est la personne que Dieu a utilisée pour changer ma vie. Par son comportement, sa réflexion et sa maturité, j’ai été impacté, mon désir était d’être comme elle. C’est à ce moment qu’elle m’a parlé de Jésus, en allant en grands détail, et c’est alors que je me suis repentie et que j’ai renouvelé mon alliance avec Dieu. C’est alors que j’ai composé le chant qui dit : « Tu es roi, comment te dire que je t’aime si ce n’est les battements de mon petit cœur.

DSC_7638
L’un des messages donnés par Patrick lors de la conférence des étudiants au Gabon
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s