Pareto, the visiting lecturer/ Pareto, conférencier-invité

·        SAM_1586

  • It It was awasome, splendid and simple.The points flow into my veins
  • You should organize this at least twice in an academic year.To help students value this seminar, you should award a certificate and particpants should pay some money.

These are just two of the reactions from the many students who attended our last Effective Study Seminar in the University of Yaoundé I.One of the point usually developped at  the beginning is the Pareto Principle . Originally, the Pareto Principle referred to the observation that 80% of Italy’s wealth belonged to only 20% of the population.

More generally, the Pareto Principle is the observation (not law) that most things in life are not distributed evenly. It can mean all of the following things:

·         20% of the input creates 80% of the result

·         20% of the workers produce 80% of the result

·         20% of the customers create 80% of the revenue

·         20% of the bugs cause 80% of the crashes

·         20% of the features cause 80% of the usage

Therefore, 80% of the results in academic pursuits can be achieved by paying attention, either in class or while studying to just 20% of the information you get. The seminar was offered with the support of the Head of the English Department. Students were surprised to receive a free snack during the break.

 FRANCAIS

• C’était merveilleux, splendide et simple.Les idéess étaient claires comme de l’eau de roche.
Vous devriez organiser ce séminaire au moins deux fois au cours de l’année  académique. En outre, afin d’aider les étudiants à accorder plus de valeur à ceci, vous devriez remettre des  certificats  et particpants devraient débourser une certaine somme .

Ce ne sont que deux des réactions de la part de nombreux étudiants qui ont participé à notre dernier séminaire Etudier Efficacement à l’Université de Yaoundé I.L’un point généralement abordé en introduction est le principe de Pareto .A l’origine, le principe de Pareto faisait référence au constat  que 80% de la richesse de l’Italie appartenait à seulement 20% de la population.
Dans un sens plus large, le principe de Pareto est l’observation (et non la loi) que la plupart des choses dans la vie ne sont pas réparties uniformément. Cela peut vouloir dire toutes les choses suivantes:
20% de l’apport crée 80% du résultat
20% des travailleurs produisent 80% du résultat
20% des clients procurent  80% du chiffre d’affaires
20% des pannes sont responsables de 80% des crashs

20% des fonctionnalités assurent  80% de l’utilisation
Par conséquent, 80% des résultats de travaux universitaires peut être réalisée en accordant une attention, que ce soit en classe ou pendant ses études à peine 20% de l’information que vous obtenez. Le séminaire a été offert avec le soutien du chef du département d’anglais. Les étudiants ont été surpris de recevoir une collation gratuite pendant la pause.

SAM_1609

Peindre le bonheur ensemble/ Together on the way to home sweet home

Newly wed/ Nouveaux mariés
Un diplôme special / They just “graduated”

Est-ce un Master ? Est-ce un Doctorat ? Je ne sais pas vraiment ! Néanmoins, je suis sûr d’une chose : la préparation au mariage est une sérieuse entreprise, et ceux qui négligent d’y mettre toutes leurs ressources vont au-devant de  difficultés qui n’ont rien de théorique. Pour Mireille et moi, c’est toujours avec plaisir que nous assitons aux mariages de ceux que nous avons entretenu dans les séances de counselling . C’est un peu comme être aux premiers rangs du vol inaugural d’un avion révolutionnaire. En effet, dans la majeure partie des cas, jamais ces deux personnes n’ont essayé le grand saut, et s’ils avaient essayé avant, ils se retrouvent aujourd’hui avec une personne aux empreintes digitales différentes.

Quelques extraits d’une séance :

  • Comment prendrez-vous des décisions une fois que vous soyez mariés?
  • Que ferez-vous en cas d’un désaccord?
  • Combien de temps comptez-vous passer avec vos amis après que vous soyez mariés?
  • uel rapport allez-vous avoir avec les amis de sexe opposé après que vous soyez mariés?
  • Anticipez-vous que le mari et la femme poursuivent leur carrière ? Si oui, pour combien de temps?
  • Quelle est votre opinion sur le contrôle de naissance?
  • Qui prendra le leadership spirituel dans votre maison et que pensez-vous que cela signifie?

Tout un programme n’est-ce pas ? Priez pour nous et pour ces nouveaux voyageurs…

En tout cas, ces 4 derniers moi, comme à l’image, nous avons eu le privilège de voir 2 couples franchir la ligne.

 

ENGLISH

Is it a Masters programme ? Is it a PHD ? I do not really know! However, I am sure of one thing: preparation for marriage is serious business, and those who neglect to invest all their resources in the process will later experience difficulties that are not theoretical a all. For Mireille and me , it is always with pleasure that we attend the weddings of those we helped in counseling. It’s a bit like being in the forefront of the inaugural flight of a revolutionary aircraft. In fact, in most cases, these people never have tried the big leap into marriage, and if they have , they now find themselves with a person with different fingerprints.
Excerpts from a session:

How will you take decisions once you are married?

  • What will you do in case of a disagreement?
  • How much time will you spend with your friends after you are married?
  • What relationship will you have with friends of the opposite sex after you are married?
  • Do you anticipate that husband and wife pursue their careers? If yes, for how long?
  • What is your opinion on birth control?
  • Who will take the spiritual leadership in your home and what do you think that means?

Quite  a full agenda isn’t it ? Pray for us and for these new travelers …

Well, these last 4 months, as the in these pictures, we have had the privilege of seeing two couples cross the line.

La mariée/ Glorious bride
La mariée dans sa gloire/Entering glory

Dans la marmite de l’Evangile / Tasting the Gospel’s pot

Family picture
Photo de famille/ Family picture

(Recette moderne)Prenez un poulet, coupez-le en menus morceaux, épicez-le à la camerounaise , et plongez le sans autre forme de procès dans de l’huile de palme non-raffinée en ébullition.Quand il sort de son bain salvateur( pour nos papilles gustatives), faites-le cheminer avec du couscous de maÏs et du njama njama (Légume officiel du nord-ouest,). C’est ça, suce tes doigts en les comptant.Comment ça s’appelle  ? Du kah’ti-kah’ti . Ce plat est normalement un plat du Nord-Ouest, mais voilà qu’en cette fin du mois de Mars on se retrouvait à en déguster en plein Sa’a, dans la région du centre , en plein pays Manguissa et Eton.Pourquoi ? simplement parceque nous devions former à l’évangélisation les membres de l’Eglise Baptiste locale, dont la plupart sont originaires du terroir du kah’ti-kah’ti.

La formation se passait essentiellement en anglais, dans une région où en dehors des langues locales c’est le français qui a droit de cité…Heureusement que Dieu sait faire des miracles. D’après les témoignages des stagiares, le message est passé.

ENGLISH

(Modern recipe ) Take a chicken, cut it into small pieces, spice it Cameroonian style, and ,without further ado , immerse it in boiling unrefined palm oil. Forget your dietetician.When the chicken emerges from it’s saving bath (for our taste buds), allow it to be maried to a righteous fufu corn and njama njama (official northwest vegetable).Yeah, lick your fingers as you count them. What is it called ? The kah’ti-kah’ti. This dish is a dish normally enjoyed in the Northwest region, but now that at the end of March we found ourselves sampling it right in Sa’a in the Center region, the stronghold of Manguissas and  Etons.Why? simply because we had to train members of the local Baptist Church , most of which come from the land of kah’ti-kah’ti.
The training took place primarily in English, in an area where french reigns supreme after the local languages  … Fortunately, God can do miracles. According to the testimony of Trainees, the message was clear and trainees were energized for outreach in any language !

Image

Il faudra repasser à Ezezang/ Ezezang was not yet ready

Lundi 1er Avril 2013.

Je débarque à Ezezang, un peu après la sortie ouest de Yaoundé pour une projection de film Jésus en langue locale

Jesus Film backpack
A peine déballé, le matériel a du être rangé de nouveau.
No sooner I had unpacked that I had to pack everything again.

. Campus pour Christ collabore dans cette projection avec un groupe d’églises pour projeter dans près de 15 sites par jour pendant une semaine.

Une autre équipe devait obtenir les autorisations de projections, ce qui fait qu’à peine arrivé, sans m’enquérir de quoi que ce soit, je déballe mon matériel dans la cour de l’école primaire du coin. Par la grâce de Dieu, le nouveau matériel de projection tient dans un sac à dos comme ceux que les touristes et les randonneurs emportent souvent. Voici le site du nouvel équipement de projection. Seulement, voilà qu’un homme descendant précipitamment d’une moto m’intime l’ordre de tout arrêter. Il dit être le fils du chef et me fait remarquer que les autorisations ne couvrent que les quartiers mêmes de Yaoundé ouest, mais surtout pas leur bretelle et leur localité. Dans l’attroupement qui s’ensuit, un autre jeune homme commence à m’accuser de vouloir projeter un film pornographique. Pendant que je remballe le matériel, un jeune homme que j’avais salué à ma descente de voiture et qui n’avait pas daigné me répondre m’explique ses affinités avec le monde spirituel, mais il me semble qu’il a terriblement besoin de l’Evangile. Pas de projection.Il faudra repasser à Ezezang.

ENGLISH

Monday 1 April 2013.

I reach Ezezang, shortly after the western outskirts of Yaoundé for a Jesus film screening in the local language. Campus Crusade for Christ in this screening works with a group of churches to project in about 15 sites per day for a week . Another team had to obtain permissions for the project, that’s why I don’t bother to seek someone’s approval. As soon as possible, I unpack my stuff in the courtyard of the local elementary school. By the grace of God, the new projection equipment fits in a backpack like those tourists and hikers often carry. Here is the site of the new projection equipment. But suddenly, a man jumps from a motorcycle and, in no uncertain terms, orders me to stop everything. He introduces himself as the chief’s son and remarks that the authorizations cover the neighborhoods mentionned, but not their village. As a little crowd gathers, another young man starts yelling that I was planning to show a pornographic movie.  While I pack the equipment, a young man whom I greeted upon leaving the pick up truck and who did not bother to reply explains his affinity with the spiritual world, but he just seems to be in dire need of the Gospel. No screening of the Jesus Film today. We will have to go to  Ezezang again.

Noces de bois au bois Sainte Anasthasie

SAM_0991

Voilà !

Cinq ans déjà que Mireille et moi avons décidé de cheminer ensemble sur le chemin parfois moelleux parfois cahotique du mariage.

Cinq ans ça fait des noces de bois, et nous étions le célébrer en dégustant un peu de forêt noire (les connaisseurs savent de quoi je parle) au Bois Sainte Anasthasie.

Quelques amis disponibles ont fait de ces moments des instants chaleureux…

Quelques images de l’action de grâce.

Battre le fer jusqu’à ce qu’il chauffe !

Une étudiante en soins infirmiers qui dit avoir appris comment se préparer pour un mariage qui glorifie Dieu, comment fuir l’impudicité, et comment résister à la tentation. Un étudiant de la filière histoire qui dit sa reconnaissance parce que maintenant il a compris comment mieux assimiler ses cours. Tout cela se passe dans des rencontres que nous appelons à Campus pour Christ « pré-évangélisation. Ainsi, nous avons pour habitude d’initier le contact avec certains groupes, et c’est le cas des étudiants cités plus haut, par des activités qui portent sur des besoins qu’ils ressentent. Pas besoin de réfléchir longtemps pour voir que les relations avec le sexe opposé et la réussite dans les études constituent deux des grands besoins que ces jeunes hommes et ces jeunes femmes ressentent. Nous aussi nous croyons qu’il faut battre le fer tant qu’il est chaud en aidant les gens qui viennent à nous pour leurs besoins spirituels, mais à défaut nous sommes prêts à nous investir pour battre le fer jusqu’à ce qu’il chauffe en allant vers les gens pour attirer leur attention sur leurs besoins.

Que disent-ils après de telles rencontres ?

Conférence des célibataires à la maison du parti de Nkomkana (Yaoundé), 30 Août 2012

Participants Single Life
Des participants à la conférence des célibataires
  1. J’ai appris que le mariage est un engagement sérieux. Nous devons bien mûrir avant de nous y engager Y.N. étudiante
  2. J’ai appris que la sexualité hors mariage n’apporte que la destruction L.F. Étudiante
  3. J’ai été impressionnée par la manière de présenter les différents thèmes avec des exemples concrets. J’ai appris comment se préparer pour un mariage qui glorifie Dieu, comment fuir l’impudicité, comment résister à la tentation. Étudiante en soins infirmiers
  4. J’ai été intéressé par la présentation de Tonton Patrick à cause de sa façon de parler, d’être relax, de parler de tout sans honte. G.F., étudiante
  5. Je me suis rendu compte qu’en fait je ne suis pas encore prête pour le mariage. A.M. étudiante
  6. Je vous prie de donner plus de conseils sur la relation copains-copines, parce que les gens s’égarent beaucoup dans notre société, confondant cela à un mariage. S’il vous plaît, mettez l’accent dessus.(Urgent) Une élève.
  7. J’ai appris comment éviter de vivre l’abstinence et éviter la fornication. Une élève.
<Une participante lit un extrait du Cantique des Cantiques
Une participante lit un extrait du Cantique des Cantiques

Séminaire étudier efficacement à l’Université de Yaoundé I, avec des étudiants d’histoire,3 Novembre 2012

Des étudiants très attentifs
Des étudiants très attentifs
  1. Excellent
  2. Bien, c’était intéressant, j’ai appris tant de choses
  3. Intéressant et éducatif
  4. C’est comme une révélation
  5. Augmentez le temps la prochaine fois pour nous en enseigner un peu plus
  6. Intéressant, plus de temps devrait être accordé à ce séminaire
  7. C’était très intéressant
  8. Je suis très impressionné
  9. Je me vois déjà en train d’atteindre mon objectif en fonction de ce qui a été discuté
  10. Super, je voudrais que ce séminaire se déroule deux fois par année académique
  11. Mon idéologie a changé, je suis en train de viser le professorat.
  12. Ceci m’a aidé à viser plus haut
  13. J’ai appris à utiliser mon temps, à lire et à comprendre ce que je lis.
  14. Encouragé, en raison des bonnes lignes directrices qui ont été donnée
  15. Ceci a été comme une révolution dans ma vie, je peux maintenant étudier avec une focalisation  et un objectif
  16. Très intéressant et motivant, mes buts dans la vie ont été façonnés
  17. J’ai bien aimé.
  18. C’était bon mais le temps aloué était trop court
  19. Une source d’inspiration, vous êtes brillants
  20. J’apprécie vos efforts, la prochaine fois, consacrez y un peu plus de temps
Photo de famille avec les étudiants
Photo de famille avec les étudiants

Notre défi :

  1. Nous avons besoin de plusieurs volontaires qui veulent bien s’impliquer pour que ces offres soient découvertes par d’autres personnes,
  2. Il faudrait aussi que des enseignants de carrière à tous les niveaux s’impliquent pour contextualiser le séminaire étudier efficacement et aider à ouvrir plus de portes.
  3. C’est toujours un défi de pouvoir passer ensuite à l’évangélisation proprement dite lorsque les gens s’ouvrent après de telles discussions et enseignements.

Et si les chrétiens priaient au Cameroun ?

Et si on prenait la prière au sérieux ?

Il pleut des barrages au Cameroun.Ni plus ni moins. Dans un foisonnement médiatique les noms finissent par être mémorisés : Lom Pangar, Menve’ele, et qui sait ce que les études sur Menchum Falls produiront ? Pour ma part, une émission de STV a attiré mon attention ce dimanche soir, en soirée, dans un entretien avec Thierry Ngongang, l’effervescent Dr Owona Nguini dit le fond de sa pensée sur les grands projets du Cameroun. D’une part, il se demande si toutes les conditions sont réunies pour que tout cela réussisse, mais surtout, il pense que même le succès de ces projets ne garantit pas notre développement, car ce dont nous avons besoin est de l’ordre de la morale, ou, avance -t-il du métaphysique…
Y a-t-il un chrétien dans la salle, pour se rappeler ce qu’il sait de la Parole de Dieu sur le seul Être capable de transcender de façon irrémédiable le Physique ? Celui-là qui a fait traverser la mer Rouge à plus de 600000 personnes au milieu d’un couloir d’eau, et ce alors que les troupes d’élite de l’armée Égyptienne les talonnaient ?
Dites, le métaphysique et le spirituel ne sont -ils pas enfants d’une même mère, blanc bonnet et bonnet blanc ? Voilà donc un politologue qui appelle de tous ses vœux à changer les réalités au-delà du visible.Dites, y a -t-il un intercesseur dans la salle ?  Je ne sais pas comment les autres ont compris une telle phrase selon les filtres divers de leur conceptions personnelles, mais en tant que chrétien et lisant de surcroît le livre d’Exode ces jours-ci, il n’y a pas de mystère. Les artisans du développement à la façon humaine sont à cours de ressources, et ils reconnaissent qu’il faut une intelligence supérieure pour nous tirer d’affaire. Hé, Jonas du Cameroun, si tu te réveillais un peu, ça fait trop longtemps que tu dors au fond de ce bateau !
Et si au lieu de chercher à obtenir les faveurs des grands de ce pays les hommes de Dieu  faisaient goûter à la classe politique camerounaise la faveur ultime d’une visitation de Dieu ? Je vois quelqu’un me dire quelque part que l’on prie déjà suffisamment, mais la question est de savoir ce que nous désirons. Avoir les derniers jouets de la société de consommation pour habiter dans un dur marbre ou faire pleurer le voisin avec sa cylindrée pour que nul n’ignore que Dieu m’a béni ? Comme disent les anglais, I beg to differ. Quand l’état a eu besoin de financement de gros sous, il a lancé un emprunt obligataire. Faut-il lancer dans nos églises une campagne de prière “obligataire” ? Sonner le rassemblement de part et d’autre, laisse tomber un mois ou deux les agapés au foléré et les nuits de prière pour les visas afin de se concentrer sur le problème d’intégrité qui balafre l’avenir de ce pays d’un gouffre d’incertitude béante ? En Esaie, Dieu se lamente avec le prophète de ce que les “hommes de Dieu” pansent à la légère la plaie du peuple” ils disent paix, paix, et pourtant il n’y a pas de paix. Cherche ton sac de jute et assieds toi à terre pour commencer à prier ; de toute manière , ce n’est pas la poussière qui manque dans nos villes pour qui veut s’y asseoir et invoquer le Dieu des cieux…

Sur la trace des missionnaires allemands

La salle dans laquelle se tenait la formation était assez spéciale. C’est vrai qu’elle est située sur les pentes du Mont Cameroun, mais ce n’était pas tout. On aurait dit une de ces habitations en bois de Suisse ou d’Allemagne, avec un plancher en bois et d’immenses vitres qui laissaient entrer la lumière à flot. Tout ceci se passait en début Mai à Buéa , à l’occasion d’une formation des Pasteurs en évangélisation. Pour beaucoup de cette vingtaine de Pasteurs et de laïcs de l’Elise Méthodiste Unie, c’était la première fois qu’ils étaient enseignés sur les techniques d’évangélisation et de formation des disciples, avec des enseignements comme « Comment préparer et présenter un témoignage personnel ou encore « Votre Identité en Christ ».

Une des photos de la base de données de la mission de Bâle prise probablement entre 1886 et 1905 montre l’un des missionnaires, Heinrich Köster en train de superviser la construction de ce bâtiment que les missionnaires appelaient alors « The Lower House ».Nous aussi, pendant cette semaine des 15èmes jeux universitaires de Buéa , nous étions aussi au travail. Sans scie ou marteau pour réfectionner ce haut lieu de la mission, mais en train d’équiper les ouvriers du Seigneur. L’un des pasteurs s’est contenté de dire : « Vous ne pouvez pas savoir à l’heure actuelle ce que vous avez fait… »

Plus bas, sur le campus de l’Université, les jeux universitaires mettaient la ville en ébullition. Les athlètes des diverses universités eux seuls étaient au moins 4 mille, et les spectateurs innombrables. Pendant que plusieurs groupes chrétiens et églises faisaient de l’évangélisation directe, mon projet principal pour les jeux était la distribution de 5.000 cartes de visite promotionnelles pour encourager le maximum de personnes à visiter nos sites web. Objectif, 5.000 cartes. Réalisation, 4500 cartes. Quand ils se connecteront sur www.questions2vie.com ou sur www.everystudent.com  nous continueront ce que les missionnaires de Bâle ne peuvent plus faire ou ce que les pasteurs que nous venons de former n’auront pas le temps de faire : édifier les âmes en ligne.

Ambassadeur en difficulté

Image

Alors là, j’étais coincé ! Le pantalon que j’avais décidé de mettre pour parler aux étudiants en diplomatie de l’IRIC (Institut des Relations Internationales du Cameroun) était déjà prêt au pressing, mais le jeune homme qui se tenait de l’autre côté du comptoir avait beau fouiller les piles de vêtements, il ne retrouvait pas mon pantalon ! Bon gré mal gré, il fallut se résoudre à remplacer le pantalon absent par un autre, d’une couleur différente de la veste. Pour me stresser encore plus, voilà le téléphone qui sonne : les étudiants sont déjà là pour l’anniversaire, et certains pourraient rentrer si on ne commence pas bientôt !

A mon arrivée à moto sur le lieu de la rencontre, quelle surprise. Le domicile de mon collègue est assiégé par une série d’étudiants en costumes impeccables, et des étudiantes non moins tirées à quatre épingles. Faute de place à l’intérieur, certains se tiennent dans le garage, d’autres  juste à l’entrée, après la rampe d’escalier. Dans le salon, pas un cm² de disponible, et les derniers sont assis dans le couloir qui mène aux chambres. Mais qu’est ce qui se passe au juste ici ? Simplement, 2 étudiants ont décidé de transformer leur anniversaire en rencontre évangélique, et moi je suis le prédicateur du jour, présenté d’ailleurs comme le « Pasteur » pas le temps de corriger, d’ailleurs, qu’importe ? Pour certains, pasteurs et évangélistes c’est du pareil au même.

Après les mots des étudiants qui célèbrent leur anniversaire, c’est mon tour de prendre la parole, et j’invite les étudiants à réfléchir sur le sens de leur vie, et l’opportunité de s’engager dans la voie de la crainte de Dieu. Au moment de la prière de repentance, plusieurs décident de faire le grand pas. Dans le dépouillement des fiches de feed-back, on se rend compte que sur 40 personnes, environ 22 disent vouloir initier une relation personnelle avec Christ. Comme quoi, si le pressing fait des siennes, que cela ne vous empêche pas d’être un ambassadeur du Roi auprès des futurs ambassadeurs. Maintenant, certains ont demandé à rencontrer le « révérend ».

 

 

 

Ciel gris ne saurait durer

  Ciel gris ne saurait durer…

 

Ma chérie

Ma chérie

Ferme les yeux et rie

Rie à gorge déployée

Rie comme la fleur choyée

Déploie les ailes de l’aurore

Prends ton envol encore,

Jusque dans les jardins de jasmin,

Jusque dans les parvis du bonheur

Ma chérie

Ma chérie,

Mon égérie chérie,

Ciel gris ne saurait durer

Ciel gris ne saurait s’incruster

Il passera,

Il se flétrira,

Il s’écroulera,

Il disparaîtra,

Et ciel bleu azur paraîtra

Sous ciel bleu,

Roulades dans l’herbe fraîche

Au parfum de pêche

Sous ciel bleu

Pommes croquées,

Joies plus qu’osées

Vins vieux et …sourires nouveaux

Viens, viens, viens

Et puis tiens,

Sous les cieux purs

Et loin de tous les murs

Ciel gris ne nous suivra plus,

Sous ciel bleu

Oubli des conventions,

Solennelles délectations,

Abolition des tentations,

L’amour se fera incantation,

Pour la dégustation des cieux bleus…

Non au ciel gris
Pur ciel bleu