Les Bâtisseurs de Foyers se réunissent…Une fois de plus.

Salad de fruits

Une fois de plus, ce Vendredi matin, quatre couples ont reçu un SMS : « Bâtisseurs de foyers ce Vendredi à partir de 19h00 chez les Mba. Thème du jour : pardonner.»
Au juste, à quoi correspond cette fameuse rencontre des Bâtisseurs de Foyers ? »

Salade de fruits
Salade de fruits (du site mysweetparadise.com/pasteque/azteque

Ce soir-là, Mireille a fait une salade de fruits. Contrairement à certaines rencontres où on partage le rafraîchissement éventuel a la fin, lorsqu’il y a quelque chose à partager, on le partage au début de la rencontre, ce qui permet d’accueillir les retardataires en douceur.
Justement, ce soir là, on se demande si la séance va vraiment se tenir, vu le retard de certains.

Au fur et à mesure que les uns et les autres arrivent, on se retrouve à discuter de tout et de rien, la discussion portant on ne sait trop comment sur le fait que la promotion dans la société camerounaise ne se fait pas vraiment sur la base du mérite intellectuel, mais est souvent le fait de réseaux divers qui s’activent…
Après donc cette entrée en matière vitaminée, on se rend compte à un moment qu’il faut bien penser à travailler sur le manuel des Bâtisseurs de Foyers, le thème « officiel » du jour n’ayant rien à voir avec la promotion dans la société camerounaise, mais elle porte plutôt sur le Pardon.

Manuel des Bâtisseurs de Foyers
Manuel de Résolution des Conflits

Quelques questions posées ce soir-là :

• Quand vous étiez enfant, qui vous a le plus enseigné le plus sur le pardon ? Comment cette personne vous a-t- elle enseigné cela ?

• En grandissant, quand avez-vous eu à dire : « Je suis désolé (e) » ?

• En dehors du Christ, qui considérez-vous comme un exemple d’une personne qui pardonne ? Pourquoi ?

• En général, vous est-il plus facile de demander pardon à votre conjoint ou de pardonner votre conjoint? Expliquez.

• Pourquoi est-il souvent si difficile de demander pardon et de pardonner dans le couple ?

Parfois, derrière une question anodine, se cache une discussion enflammée. Ainsi, certains ne sont pas d’accord qu’on pardonne à une personne qui ne fait pas l’effort de demander pardon. A un autre moment, éclats de rires à la lecture de la réaction des disciples lorsque Jésus leur présente en Jean 17 : 3-5 l’étendue du genre de pardon qu’il attend de nous face aux gens qui nous entourent :
Jésus dit « Prenez garde à vous-mêmes. Si ton frère a péché, reprends-le ; et, s’il se repent, pardonne-lui.Et s’il a péché contre toi sept fois dans un jour et que sept fois il revienne à toi, disant : Je me repens, — tu lui pardonneras. »
Réaction des disciples ? « Augmente-nous la foi . »
On en rit, car, qui mieux que des personnes mariées peut connaître le défi que représente la nécessité de pardonner à un conjoint soit négligent, soit mal intentionné.
Bientôt 21h00, il faut se dépêcher de clôturer, non sans avoir planifié un pique-nique pour une trentaine de couples. Nous partagerons avec eux sur le thème : « Répondre à insulte par une bénédiction ». Beaucoup de discussions en perspectives. En attendant, Seigneur, fortifie notre foi.

 

Après une rencontre des couples
Après une rencontre des Bâtisseurs de Foyers chez le couple Ngamga

PETITE FICHE TECHNIQUE
En quoi consistent les études des « Bâtisseurs de Foyer » ?
1. Les matériels d’étude en petits groupes qui présentent des principes bibliques et pratiques pour le couple et la famille
2. La plupart des études comptent six à sept leçons. Chaque leçon dure environ 1-1/2-2 heures.
3. Sont facilement animées par des couples laïques
4. Conçues pour 4-7 couples
5. Sont animées dans une ambiance chaleureuse, amicale, et dans un environnement sûr (votre maison ou appartement, par exemple)
6. Sont amusantes
7. Aident à accomplir l’Ordre Suprême
8. Abordent une variété de thèmes liés à la vie conjugale et à l’éducation des enfants

 

Familles Bénies à Bafoussam

Paroisse EEC Tamdja

« Mon épouse et moi on s’est connus de façon assez spéciale, nous raconte un participant. A deux reprises, mon véhicule a eu une panne devant elle, et il n’y avait personne d’autre pour m’aider à le pousser pour qu’il redémarre. J’ai fini par lui dire que je viendrai manger chez elle… »Cette histoire qui date d’il y a plus de 20 ans nous est racontée par l’un des participants à la formation des formateurs des Bâtisseurs de Foyers, la branche de ViedeFamille qui encourage les études bibliques pour couples.

Paroisse EEC Tamdja
Paroisse EEC Tamdja

 

Le soir d’avant, Hughes et moi nous n’avons pas pu trouver une place à temps dans un des bus à destination de Bafoussam, et nous avons donc dû prendre place dans un des bus de Bamenda, afin de descendre en chemin. On s’est retrouvés en train de « sauter » du car vers 5h00 du matin (oubliant ma gourde dans le véhicule). Rien que du classique en somme …
Ce qui était un peu moins classique c’était la raison de notre voyage en 25 Janvier 2014. Suite au séminaire des couples qui avait eu lieu à la Paroisse EEC de Tamdja en 2013 Regroupant 70 couples, le Pasteur avait désiré une activité de suivi pour que, parmi les couples ainsi formés, ViedeFamille puisse en former quelques uns pour assurer le suivi en lançant des études bibliques pour les couples de la Paroisse, et nous étions donc là pour former ces formateurs-là.
Après la production des documents imprimés dans le bureau du Pasteur, tout commence par une méditation sur l’impact de l’Evangile dans la vie d’une communauté, selon 1 Thessaloniciens 1:1-10, 2:8.

On y lit au sujet des habitants de Théssalonique que « Non seulement, en effet, la parole du Seigneur a retenti de chez vous dans la Macédoine et dans l’Achaïe, mais votre foi en Dieu s’est fait connaître en tout lieu, de telle manière que nous n’avons pas besoin d’en parler. Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous, et comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai, … » v8-9

Hughes Bumtcha en train d'enseigner
Hughes Bumtcha en train d’enseigner

Après la méditation, nous avons continué avec une présentation de la stratégie des Bâtisseurs de Foyers aux couples 13 présents (certains sont venus sans leur conjoint). En attendant d’assister à une rencontre des Bâtisseurs de Foyers, découvrez donc les 3règles de base énoncées avant chaque rencontre :

Simulation d'une étude pour couples
Simulation d’une étude pour couples

1. Ne rien partager de votre foyer qui embarrasserait votre conjoint.
2. Vous pouvez laisser passer une question à laquelle vous ne voulez pas répondre.
3. Chaque couple doit s’engager à achever le Projet des Bâtisseurs de Foyer (questions de discussion et d’action pour chaque couple) entre les séances.
4. Tout ce qui est dit au sein du groupe doit rester confidentiel.

Nous avons terminé par une séance type afin que les participants puissent se familiariser avec le matériel

Photo de famille
Photo de famille avec les participants tenant leurs manuels;

Ce que je ne saurai garder confidentiel c’est l’excellent poisson dégusté servi par l’épouse du Pasteur. En rentrant, coincés dans un car surchargé, nous avons été éclaboussés par le vin de palme d’un passager indélicat avant de subir la vitesse folle du chauffeur. Rien que du classique, mais nous nous attendons à des récits extraordinaires de vies transformées à Bafoussam dans la région de l’Ouest et ailleurs. Non seulement des divorces évités, mais aussi des couples magnifiques.

Une vue de Bafoussam
Une vue de Bafoussam, rouge poussière !

 

The support team is fine/ L’équipe de soutien va bien

Mireille et Stéphane
Mireille and Stephane

Mon équipe personnelle de soutien est toujours en place, prête à m’assurer l’affection, l’intercession, le service au sol et la logistique. Le plus jeune membre de l’équipe commence à marcher…

My personal support team is still in place, always offering tons of affection, intercession, ground service and logistics. The youngest member of the team has begun walking …

Dans un parc
In a park