Libreville-Gabon : Les etudiants se consacrent envers et contre tout

20170810_175543

En Afrique, quand tout va bien, nous dansons.

Quand rien ne va on danse encore.

C’est justement mon expérience avec les étudiants de Libreville entre le 6 et le 13 Aout dernier lors du camp MUETSO. Nous étions donc à Libreville, et j’ai dansé avec les étudiants et les évangélistes du coin.

Mais commençons par le début. De quoi s’agissait-il au juste ? Un groupe de 44 personnes, étudiants, professionnels et élevés étaient réunis pour la première conférence annuelle du mouvement estudiantin de Campus pour Christ au Gabon.  Dans l’enceinte de l’Ecole des Instituteurs d’Owendo, la rencontre avait pour thème « Une nouvelle génération des leaders intègres pour une société responsable » (2 Rois 23 :1-25 ; Proverbes 11 :11) a été le thème de la 1ère édition du camp Muetso .

DSC_7638Pendant que j’enseignais sur le thème du besoin de leaders pour la nation Gabonaise, j’ai demandé aux étudiants des problèmes de leurs pays, et voici leurs réponses résumées :

  1. Les problèmes sur le campus
  • Taux d’échec élevé
  • Mauvaises conditions d’apprentissage
  • Harcèlement sexuel (Ils appellent cela des notes sexuellement transmissibles)
  • Accroissement des sectes pernicieuses
  • Consommation accrue des drogues
  • Inadéquation entre la formation et l’emploi
  • L’insécurité sur les campus

     2. Les problèmes du pays

  • Crise économique
  • Crise identitaire
  • Corruption
  • Dépravation des mœurs
  • Crimes rituels (il y a eu des cas de sacrifices humains)
  • Repli identitaire

     3.  Les problèmes dans l’église

  • Corruption
  • Désaccord sur les questions de doctrine
  • La concurrence
  • La recherche de la popularité
  • L’occultisme
  • Le manque d’intégritéDSC03397

Le but de camp a été de réunir et former des étudiants et jeunes professionnels qui partagerons régulièrement Christ aux autres comme mode de vie et les affermir  en vue de bâtir un mouvement dans chaque campus. Il y avait en tout 44 participants.

DSC_7445

Pour atteindre cet objectif plusieurs enseignements ont été développés tels sur le discipolat,  le leadership, catalytique, digital, étudier efficacement…

20170810_172910

Comme susmentionné, pendant ce camp, nous avons équipé les participants sur la stratégie catalytique avec mise en pratique sur les campus de l’Institut Africain d’Informatique( IAI ) et l’Université des Sciences de la Santé(USS) ce qui nous a permis d’obtenir 12 volontaires clés, des étudiants qui disaient vouloir s’impliquer pour présenter l’évangile aux autres étudiants, et 2 des participants ont dit vouloir devenir des évangélistes à plein temps.

Le changement est en marche :

  • Lucrèce, étudiante en communication, a dit qu’elle appréhendait un peu le fait de se retrouver avec d’autres filles dans la grande proximité du dortoir pendant une semaine entière, mais elle s’est rendue compte que l’expérience a été très positive, et cette rencontre a été pour elle l’occasion de réfléchir sur ses choix passes.
  • Personnellement, en allant sur le campus de l’Université des Sciences de la Santé(USS), j’ai pu voir un phénomène intéressant. A la question de savoir s’ils voulaient être utilisés par Dieu pour changer leur campus, plusieurs étudiants ont simplement dit que ça ne les intéressait pas. Vers la fin de la sortie, j’ai posé la question à une dernière étudiante qui a dit qu’elle s’était un peu éloignée de la foi, mais maintenant elle désire revenir dans le droit chemin et aider les autres à se connecter à Dieu. Qui était-elle ? La fille d’un pasteur. Dieu a un certain sens de l’humour.

Pour cela tout cela, on a mangé ensemble, chanté ensemble, dansé ensemble avant de decoller de l’Aeroport International Leon Mba, le seul qui porte mon nom.

DSC03174

DSC_7788

 

Advertisements